• Une semaine immergée dans la Nature, un échange humain riche en compagnie de Pascale du blog "Accro Photo", bref que du bonheur.  Je tenais à l'emmener à Saint Nicolas des Biefs, un endroit magique

    que je vous avais déjà présenté ici. Je m'y étais rendu en été, j'avais été déçue par la luminosité trop dure. Je m'y rendrai prochainement en hiver, quand les arbres seront

    entièrement dénudés.  Arrivées très tôt le matin, nous avons plongé dans une ambiance faite de silence, de brume, dans un décor enchanteur.

     À chaque pas, on plonge au cœur d’une armée de colosses qui lancent leurs longues silhouettes vers le ciel. Des hêtres, vieux de plus de 400 ans,

    recouverts de mousse, forment une haie d’honneur à ce vieux chemin pavé de feuilles mortes. Piédestal d’où s’élèvent des bouquets d’énormes branches, les troncs

    imposants et noueux complètent cette vision fantastique. En ce lieu de plénitude, les couples ont gravé pendant des siècles leur amour dans l’écorce. Sculptures romantiques, qui avec les années,

    s’incrustent à jamais dans la chair de l’arbre. Les formes particulières de ces hêtres laissent libre cours à l’imagination… On pourrait croire à un chemin surnaturel menant vers d’autres

    mondes ou d’autres époques…

    Je vous laisse découvrir. 

     

    L'allée des Géants ou le chemin des Sorcières, Allier

     

    L'allée des Géants ou le chemin des Sorcières, Allier

     

    L'allée des Géants ou le chemin des Sorcières, Allier

     

    L'allée des Géants ou le chemin des Sorcières, Allier

     

    L'allée des Géants ou le chemin des Sorcières, Allier

     

    L'allée des Géants ou le chemin des Sorcières, Allier

     

    L'allée des Géants ou le chemin des Sorcières, Allier

     


    45 commentaires
  • Voici quelques ambiances forestières rencontrées pendant notre semaine nature. 

    C'était un vrai régal!

    Forêts d'Allier et d'Auvergne. Oui, on en a fait des km, mais ça le vaut bien. smile

     

    Forêt Bourbonnaise. 

     

    La forêt enchantée

     

    La forêt enchantée

     

    La forêt enchantée

     

    La forêt enchantée

     

    Ci-dessous la forêt d'Ayguebonne, dans le Puy de Dôme. C'est vert, très vert. 

     

    La forêt enchantée

     

    La forêt enchantée

     

    La forêt enchantée

     


    43 commentaires
  • Il faut vraiment être passionné pour la pratiquer.

    Preuve en est que Pascale et moi avons beaucoup marché en billebaude, passé des heures en affût sur des spots que je connais, et nous avons vu peu d'animaux.

    La chasse en est la cause nous le savons, et nous ne pouvons en vouloir aux animaux de nous éviter au maximum.

     

    Ici une journée sans rencontre. On ne gagne pas à chaque fois, mais la passion reste intacte.

     

    Nous étions aux monts de la Madeleine, dans le massif central en Auvergne.

    Il y avait beaucoup de marche à faire pour accéder au spot, donc on voyage léger: harnais pour porter les boitiers,

    tenue camouflage 3D qui remplace la tente affût.

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

    On avance en silence, écoutant le moindre bruit. Ci-dessous, Pascale.

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

    Et là, vous la voyez? 

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

    On s'approche du spot, on avance à pas de velours.

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

    Et nous voilà postées, les oreilles et les yeux en alerte.

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

    Après quelques heures d'attente, nous continuons en billebaude. Il n'y a rien de rien.

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

    Ci-dessous un autre jour d'affût pas loin de chez moi.

    La veille nous avons observé des chevreuils, dont vous verrez les photos sur le blog de Pascale.

    Les miennes ne me plaisent pas donc je ne les mettrai pas en ligne.

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

    Et me voici. Pour ceux qui ne me connaissent pas, c'est pas cette fois que vous verrez ma trombine, et puis me mettre en avant

    c'est pas du tout mon truc.

    Mais là je trouve trop comique, d'autant plus que d'habitude je suis seule dans mes sorties et donc je ne me suis jamais vue dans cet accoutrement. 

    Je comprend donc pourquoi j'ai fais peur à quelques joggeurs rencontrés dans les bois.he

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     

     Dans ces attentes, je suis très concentrée et tous mes sens sont en éveil. Qu'est-ce que j'aime ça!

    Et le faire à deux c'est encore mieux. smile

     

    La photo animalière, ça paie pas à tous les coups

     


    43 commentaires