• Le Vautour Fauve

    Le Vautour Fauve

     

    Le Vautour Fauve

     

    Le Vautour Fauve

     

    Le Vautour Fauve

     

    Le Vautour Fauve

     

    Le Vautour Fauve

     

    Le vautour fauve est un oiseau planeur; lourd et massif, il utilise les courants ascendants thermiques pour planer et peut parcourir ainsi des centaines de kilomètres à la recherche de nourriture. 

    Principalement charognard, il se nourrit sur les carcasses de grands animaux qu'il détecte du haut du ciel grâce à sa vision adaptée. De nos jours, suite à la raréfaction ou la disparition des grands animaux sauvages (mouflons, chamois, bouquetins, aurochs), le vautour fauve se nourrit principalement d'animaux domestiques morts (moutons, vaches). En revanche, des attaques de vautours à l'encontre de bétail vivant sont recensés dans la chaîne pyrénéenne, aussi bien du côté français que du côté espagnol. Pas moins de 1 165 cas d'attaques de bétail domestique par des vautours fauves ont été recensés en Espagne pendant la période 2006 – 2010. Cette recrudescence des attaques de vautours fauves pourrait être liée à la modification de la législation européenne en 2002 pour les conditions sanitaires de l'élevage qui aurait amené à une réduction de la charogne disponible pour les vautours, combinée à une augmentation de la population de ces animaux et à une concurrence accrue avec d'autres espèces pour les ressources alimentaires. Les vautours fauves semblent également descendre vers les plaines environnant la chaîne pyrénéenne et n'hésitent plus à attaquer le bétail. Par ailleurs, des cas de randonneurs morts dévorés par des vautours fauves ont aussi été recensés dans les Pyrénées.

    Animal social, le vautour fauve vit en groupe. Les colonies aiment avoir, près de leurs aires, des reposoirs où les grands oiseaux se rassemblent. Ces surfaces sont en général orientées au sud ou au sud-est. Elles sont situées entre 500 et 1 000 mètres d'altitude. Les vautours fauves restent en hauteur (falaises) pour profiter des courants d'air et s'élever sans fatigue.

    Après avoir failli disparaitre et réduit à quelques petites populations ibériques et (naguère) balkaniques, cette espèce ne survit aujourd'hui qu'en montagnes, dans des zones désertiques et de grandes étendues dégagées. Des noyaux de recolonisation existent en Europe (Espagne et sud de la France principalement) d'où depuis le début des années 2000 des individus non nicheurs font des vols exploratoires vers le nord.

    À partir de 2003 les vautours ont été victimes de l'interdiction des charniers à ciel ouvert (suite à une directive européenne qui a fait suite à la crise de la vache folle), directive qui est toujours appliquée en Espagne (un pays où les vautours sont bien représentés). Ils manquent de nourriture ; ainsi des vautours affamés auraient attaqué des vaches encore vivantes (blessées ou en difficulté) sans qu'une preuve ne soit fournie.

    La Commission européenne a précisé que sa directive permettait des dérogations en Espagne, au Portugal, en France, Italie et Grèce, si les carcasses offertes à la faune sauvage ne présentaient aucun risque pour la santé et sont exemptes du prion de l'ESB. L'Espagne a utilisé cette dérogation via un Décret Royal.

    Le 24 avril 2009, le parlement européen a voté l'autorisation d'utilisation des carcasses d’animaux pour nourrir les rapaces nécrophages.

    Le Vautour fauve bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

     

    « Le ToucanLe Pélican blanc »

  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Octobre 2013 à 07:08

    Quel magnifique oiseau !!!

    tes photos lui rendent un bien bel hommage.

    Belle journée Caroline

    Bises

    2
    Mardi 8 Octobre 2013 à 11:54
    nays1

    Bonjour Caro

    me dis je vais jeter un oeil chez Caro et je vois que j'ai raté la belle épeire et là le superbe les superbes vantours, les nettoyeurs indispensables et protéger ça change une fois !  quelle envegure quelle belle gueule

    bonne journée Caro la dernière printanière pour nous parait il après place au vrai automne

    bisous et aux 4 pattes ♥

     

    3
    Mardi 8 Octobre 2013 à 13:10

    Les détails sur les 2 premières sont fabuleux.

    Bravo!

    4
    Mardi 8 Octobre 2013 à 15:06

    une belle texture de peau et de beaux cadages . merci de tes explications , en plus du plaisir de regarder de belles images .

    5
    Mardi 8 Octobre 2013 à 18:38

    De face, de profil, de dos ... superbe

    J'associe la 5 et la 7  ... on dirait qu'il danse le french cancan :-)

    6
    Mardi 8 Octobre 2013 à 19:39

    Bonsoir Caroline, excellente série sur ce rapace ! on penserait que tu as fait un affût pour l'attirer, j'aime la belle qualité de ces clichés, bravo c'est TOP ! Gros bisous.

    7
    Mardi 8 Octobre 2013 à 19:54

    Il est pas beau mais il est beau :-) incroyable  ce rapace 

    8
    Mardi 8 Octobre 2013 à 23:10

    bonsoir c'est bien la premiere fois que je voie un vautour d'aussi prés quelles belles photos vraiment super ils ont des pattes immences et celle ou on le voie de dos qu'elle envergure magnigique merci

    9
    Mardi 8 Octobre 2013 à 23:21

    Ce que j'adore c'est leur petit col, on dirait de la fourrure.

    Superble la photo où il a une patte en l'air.

    10
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 05:33

    Magnifique reportage et je dois dire que les informations jointes sur très intéressantes.

    Merci !

    11
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 06:03

    Sur les deux premières photos... il a l'air si gentil ! Cou tendu et ailes dressées il ressemble quand même beaucoup à un reptile. Les photos ssont magnifiques.

    12
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 06:41

    j'ai mis un commentaire hier sur ce reportage et il n'y est pas , pas plus que d'autres ! problème ?

    13
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 07:08

    Bonjour Caroline. Magnifique cet oiseau à l'envergure impressionnante. Les rapaces sont fascinants. Bonne journée et bisous

    14
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 08:31

    Bonjour Caroline,

    Tu as su prendre de bonnes attitudes et tes clichés sont "top" les cadrages sont nickels . Félicitations +++

    Bises de bonne journée  

    15
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 13:20

    Magnifique cet oiseau et ton talent le met parfaitement en valeur.

    16
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 16:09
    Robert Marleau

    Tu as su faire ressortir la beauté de cet oiseau qui à prime abord ne l'est pas nécessairement. Bonne semaine à toi

    17
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 16:41

    Bonjour

    C'est superbe de très belles images et les portraits tip top....

    Bonne fin de journée...

    18
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 16:51

    @ filrouge:

    C'est presque ça, mais sans affût! j'étais à l'intérieur de la volière et ils étaient à peine à deux mètres de moi pour certains.

    19
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 16:53

    @ Ghislaine39:

    Les commentaires sont modérés: tant que je n'en ai pas pris connaissance, ils ne sont pas publiés....et j'étais en panne d'internet pendant trois jours! Donc pas pu empêcher la publication des articles en stock non plus.

    20
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 16:54

    @ Robert Marleau:

    La beauté est relative....je le trouve magnifique!

    21
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 18:35

    C'est époustouflant

     

    Cent fois bravo..........................Quelles superbes photos.

     

    Amitiés Caroline.

    22
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 18:54

    Un superbe oiseau et de superbes images... Merci pour le partage, Caro. La bise !

    23
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 19:29

    ses tons sont très doux, quelles jolies plumage .... tes photos sont magnifiques !

    24
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 19:36

    Les deux avant-dernières photos ont retenu mon attention: ce long cou qui se tend jusqu'au sol pour saisir la nourriture; de dos, l'extraordinaire disposition des plumes qui rendrait jaloux le plus habile des couvreurs.

    Globalement, de très bonnes photos

    25
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 20:41

    Waouh! super portrait!

    Bonne soirée.

    26
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 21:00

    une passion pour les oiseaux

    doublée d' une patience infinie

    ce qui donne de splendides photos

    bonne soirée

    27
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 22:58

    Superbes les deux gros plans ci-dessus ! Magnifique oiseau !

    28
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 23:41

    Un super revue de détails...j'aime beaucoup l'avant dernière. Quel plumage!

    Bises. 

    29
    telos
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 06:47

    j'ai peur, article réussi donc

    30
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 14:18
    dominiqueb

    impressionnant. je préfère les mésanges finalement.. l'avant dernière photo est superbe. 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :