• Coraciiformes

     

    Coraciiformes

     

  • Fiche ICI

     

    Si j'ai la joie de les revoir cette année, pour l'instant ils ne m'offrent pas de belles possibilités photographiques.

    En effet ils restent soit sur les fils électriques, soit sur du grillage et n'arrivent jamais avant 20h. 

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

     Merci de participer à cette consultation et de continuer à dire NON aux abattages massifs de loups.  Nous avons jusqu'au 3 juillet pour nous exprimer.

    Faites circuler l'info, ils ont le droit de vivre tout comme nous!

    Merci.

     

    L'article est ICI.

    Le projet d'arrêté ou nous devons nous exprimer est ICI

     

     


    22 commentaires
  • Fiche ICI

     

    Le jour de la fête des mères, la nature m'a fait un très beau cadeau: assister à l'arrivée des Guêpiers d'Europe.

    Cela faisait plusieurs jours que j'allais guetter le site ou je les ai découvert l'année dernière (en septembre au moment de leur départ) et là dimanche soir, au moment ou j'allais partir, ils arrivaient. J'ai de suite reconnu ces flèches multicolores, d'abord

    une, puis deux, et le petit groupe d'une trentaine d'individus était là, sous mes yeux. Certains dans leurs arbres morts favoris, d'autres posés sur des buissons, et d'autres en train de manger dans le champ de culture.

    Autant vous dire que je jubilais dans ma voiture et que je suis rentrée bien en retard chez moi. :-) 

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     

    Guêpiers d'Europe

     


    26 commentaires
  • A nouveau merci pour vos messages de soutien, j'ai été vraiment touchée par cette vague de tendresse pour Cimba.

    C'est terrible comme il me manque, mais il me faut aller de l'avant.

    ........................................................

     

    Un oiseau très difficile à photographier. Si on est pas en affût, c'est peine perdue. 

    Malheureusement là il était un peu loin pour avoir de belles images, mais c'est mieux que ma toute première photo de la flèche bleue. 

     Fiche ici

     

    Martin Pêcheur, la flèche bleue

     

    Martin Pêcheur, la flèche bleue

     

    Martin Pêcheur, la flèche bleue

     

    Martin Pêcheur, la flèche bleue

     

    Martin Pêcheur, la flèche bleue

     

    Martin Pêcheur, la flèche bleue

     

    Martin Pêcheur, la flèche bleue

     


    33 commentaires
  • Le Rollier à ventre bleu

     

    Le Rollier à ventre bleu

     

    Le Rollier à ventre bleu

      Pour mieux le connaître, clic ICI

     


    26 commentaires
  • Le Martin chasseur géant

     

     

    Le Martin chasseur géant

     

     

    Le Martin chasseur géant

     

    Le martin-chasseur géant ou kookaburra (Dacelo novaeguineae) est un oiseau d'Australie. Oiseau mythique dans la culture aborigène, son chant ressemble à un rire rauque.

    C'est un oiseau trapu de 45 cm de long, d'environ 500 grammes, avec une grosse tête, un œil marron saillant et un très grand bec pointu. Le mâle se distingue facilement de la femelle par le bleu des ailes et le bleu foncé de la queue. La femelle a un peu de bleu clair sur les ailes mais n'a pas de bleu sur la queue.

    Comme tous les martins-chasseurs, il se nourrit en attendant patiemment installé sur une branche qu'une proie passe à proximité pour se précipiter dessus : carnivore, il mange ainsi souris et autres petits mammifères analogues, gros insectes, lézards, petits oiseaux et oisillons, et, surtout serpents. Il s'attaque de préférence à des proies plus petites que lui mais il n'est pas rare qu'il s'attaque par surprise à des animaux nettement plus gros que lui, en particulier des serpents venimeux. Les proies les plus petites sont avalées vivantes, les proies plus grosses sont d'abord tuées en les frappant vivement sur le sol.

    La femelle pond généralement un œuf tous les deux jours et la couvée est généralement de trois œufs. Les petits ont un crochet sur la partie supérieure du bec qui disparaîtra en vieillissant mais ce harpon peut être utilisé dans des combats entre oisillons si la nourriture n'est pas suffisante. Le plus fragile des oisillons peut ainsi être tué par ses frères et sœurs. Par contre, on peut voir les oisillons des couvées précédentes aider leurs parents pour chasser et nourrir leurs plus jeunes frères et sœurs.

    On le trouve dans toute la partie est de l'Australie et il a été introduit à l'heure actuelle dans le sud-ouest de l'Australie-Occidentale, en Tasmanie, dans les îles Flinders et Kangaroo Island. Un certain nombre d'entre eux ont été introduits en Nouvelle-Zélande entre 1866 et 1880 mais seuls ceux qui ont été libérés dans l'île Kawau par sir George Grey ont survécu. On en trouve encore des descendants à l'heure actuelle.

    Il habite dans toutes les zones boisées où il peut trouver à proximité des zones dégagées pour pouvoir chasser. Il ne craint pas la proximité de l'homme.

    Source Wikipédia.

     


    24 commentaires