• Bucerotiformes

     

    Bucerotiformes

     

  • Fiche ICI

     

    Un petit couple dans le chemin, bien sûr je m'arrête et je passe un bon moment avec elles, jusqu'à ce qu'une voiture arrive et les fassent s'envoler.

     

    Huppe Fasciée

     

    Un petit bain de gravier. :-) 

    Huppe Fasciée

     

    Et on est propre! :-)

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

    Huppe Fasciée

     

     


    24 commentaires
  • Huppe Fasciée

     


    31 commentaires
  • Le Calao à joues argentées

     Fiche ICI

     


    25 commentaires
  • Le Calao de Van Der Decken (calao africain)

     

    Le calao de Decken fréquente les savanes ouvertes et les zones boisées clairsemées, surtout celles qui sont pourvues de comiphoras et de petits arbres épineux. Cet oiseau est endémique de l'Afrique Orientale, à l'est de la vallée du rift.

    Les calaos de Decken sont sédentaires. Aucune véritable migration n'est enregistrée mais il peut y avoir quelques mouvements erratiques pendant les périodes de sècheresse. Ils recherchent surtout leur nourriture à terre, ou en se laissant tomber sur le sol à partir d'un perchoir. Ils s'alimentent également assez haut dans les arbres fruitiers. Les calaos de Decken établissent des relations privilégiées avec les mangoustes naines (Helogale undulata). Ils capturent les insectes affolés par leur présence. En échange, par leurs cris d'alarme, il les avertissent de la proximité de prédateurs.

    Dans le nord de son aire de distribution, le calao de Decken niche de février à juillet. Plus au sud, il pond ses oeufs de novembre à mars. Les couples adoptent un comportement territorial.

    Les calaos de Decken consomment surtout des petits animaux, ainsi que quelques fruits, des graines et des bourgeons. Les insectes constituent une part importante de leur régime, de même que les escargots, les souris, les oiseaux, les lézards et les grenouilles.

    L'espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même assez répandue ou localement commune. D'importantes populations vivent dans les parcs, les réserves et les zones faiblement occupées par les humains. Les Calaos de Decken sont vulnérables uniquement dans les endroits où la forêt subit un abattage conséquent.

    Source Oiseaux.net

     


    24 commentaires
  • Le Calao Rhinocéros de Java (calao asiatique)

     

    Le Calao Rhinocéros de Java (calao asiatique)

     

    Les calaos rhinocéros vivent souvent au sein de petits bandes qui parcourent de nombreux hectares de forêt à la recherche de nourriture. A l'intérieur de la bande, les couples restent unis en dehors de la saison de reproduction et le mâle offre à sa partenaire les morceaux les plus savoureux pour entretenir le lien conjugal.

     Les calaos rhincéros se nourrissent de fruits murs, d'insectes, de petits lézards et même de petits oiseaux s'ils peuvent les attraper. Les calaos suivent souvent les groupes de singes, laissant ceux-ci dénicher des fruits bien mûrs, puis s'avançant après leur départ pour savourer les fruits qu'ils ont laissés. Les oiseaux s'appellent entre eux dès qu'il ont trouvé une source de nourriture. La matière animale constitue environ 30% de leur régime.

    Source Oiseaux.net

     


    29 commentaires
  • Le Calao Papou (calao asiatique)

     

    Le Calao Papou (calao asiatique)

     

    Les calaos papous vivent dans l'est de l'Indonésie, en Nouvelle Guinée et aux îles Salomon dans les forêts primaires et secondaires au dessous de 1500 mètres.

     Ils nichent habituellement en février. Une fois le couple constitué, la stabilité des rapports entre le mâle et la femelle constitue un exemple de mariage serein. On pense en effet que le calao papou s'unit pour la vie. Le mâle et la femelle volent toujours de concert. Si l'un des deux meurt, l'autre plane au-dessus du cadavre pendant un certain temps avant de chercher un autre compagnon ou une autre compagne.

    Le nid est installé dans un trou d'arbre, soit que le couple utilise un ancien nid, soit qu'il jette son dévolu sur une cavité naturelle. La ponte est constituée d'un ou deux oeufs blanchâtres qui sont couvés pendant environ 30 jours.Pendant toute la période d'incubation, la femelle reste dans le tronc d'arbre creux qui lui sert de nid. Elle s'y mure avec l'aide du mâle en utilisant un mélange de boue, de terre et d'excréments. Le mâle la nourrit par un petit trou percé dans la paroi.

     Son régime est principalement végétarien. 85% de son menu est constitué de fruits dont principalement les figues. Les 15% restants de son alimentation sont composés de matières d'origine animale : insectes, petits reptiles, oeufs, oisillons d'autres espèces, qui sont ingurgités surtout pendant la période de nidification.

    Source Oiseaux.net

     


    33 commentaires